Le site d'information des Vins et Spiriteux

Chiffres Clés sur le Marché du Vin en France

Inscrit depuis 2010 sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO, le vin est un des éléments majeurs du patrimoine français.

Statistiques économiques concernant la filière vitivinicole

On compte en 2018 environ 85 000 exploitations vitivinicoles françaises réparties dans des régions variées du territoire sur environ 750 000 hectares, ce qui représente 3 % des surfaces agricoles.

En dépit d’une concurrence accrue sur le marché international, la filière vitivinicole française a encore de beaux jours devant elle.

En effet, avec ses 4,6 milliards de litres de vin produits en 2018, soit 17 % de la production mondiale, la France est le deuxième producteur mondial de vin en volume derrière l’Italie, mais le premier en valeur marchande.

La production se décline comme suit : 46 % d’A.O.P., 28 % d’I.G.P., 17 % de vins destinés à produire une eau de vie et 9 % de divers vins.

En ce qui concerne la production de vin tranquille (sans bulles), nous retrouvons 55 % de vin rouge, 26 % de blanc et 19 % de rosé.

Fervents amateurs de vin et de spiritueux, nous consommons 60 % de notre production, le reste étant destiné à l’export.

Avec 13,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires à l’export, soit environ 30 % du chiffre d’affaires de notre production en 2018, la filière vitivinicole constitue le deuxième secteur d’exportation excédentaire en France, derrière l’aéronautique.

Quelles sont les statistiques de la consommation de vin en France ?

Consécutivement aux actions de prévention de santé publique, mais également pour des raisons pécuniaires, la consommation de vin tend à fléchir depuis quelques années.

Ainsi, en l’espace de 15 ans, la consommation moyenne de vin en France a diminué d’environ 28 %.

En 2000, un Français d’âge adulte consommait environ 71,5 litres de vin par an contre 51,2 litres en 2016.

Associée à la gastronomie et à un art de vivre, la consommation de vin reste néanmoins ancrée dans la tradition française.

Notre pays a été classé deuxième consommateur mondial après les États-Unis et devant l’Italie avec 3,7 milliards de bouteilles consommées en 2018 (dont 40 % de vins importés).

En France, nous avons tendance à privilégier les vins de nos producteurs, ceci en raison de leur qualité inégalée, même si nos étals se remplissent de plus en plus de vins étrangers souvent beaucoup moins onéreux (en provenance d’Espagne, Italie, Afrique du Sud ou Amérique du Sud, notamment).

Pour finir, notre consommation de vin rosé et de vins bio est en expansion depuis quelques années, tandis que celle de vin blanc reste stable et que celle de vin rouge tend à décliner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *